Fondation et expansion dans le monde au coeur de l’Eglise

En 1933, alors âgée de 31 ans, Marthe reçoit la demande expresse de Dieu de révéler au monde tout entier la « Grande Œuvre de son Amour », laquelle débute sans tarder par la fondation d’une école pour jeunes filles dans le village de Châteauneuf-de-Galaure. La création de l’école n’est en réalité que l’étape préparatoire d’une mission d’évangélisation qui  va déborder au-delà des frontières du petit village drômois.

La Grande Œuvre de l’Amour de Dieu voulue par le Seigneur lui-même et dont Marthe a reçu l’intuition consiste en la fondation de l’Œuvre des Foyers de Charité, de Lumière et d’Amour. La rencontre providentielle de Marthe avec le Père Georges Finet qui lui rend visite le 10 février 1936 va donner naissance à l’Œuvre des Foyers de Charité, Œuvre inédite dans l’Eglise et dans laquelle  la Vierge Marie exerce pleinement son rôle de Mère et de Médiatrice.

« Oui, je veux faire ici quelque chose de nouveau et de très grand … La création de l’’Œuvre sera le refuge des grandes détresses humaines qui viendront y puiser la consolation et l’’espérance ; et l’’abri de ses murs, le signe évident de ma Volonté et l’’appel émouvant de mon cœur aux pécheurs innombrables qui viendront de toutes parts, attirés par ma Mère et par Moi, y chercher la lumière et la guérison de leurs maux dans mon pardon divin. » Jésus à Marthe (extrait du texte fondateur des Foyers de Charité)

Le premier Foyer de Charité a été créé à Châteauneuf-de-Galaure où la première retraite a été prêchée en 1936 par le Père Georges Finet . Aujourd’hui l’Œuvre des Foyers comprend 77 Foyers de Charité, répandus à travers le monde sur 4 continents et dans 41 pays.

L’Œuvre des Foyers de Charité est reconnue par le Conseil Pontifical pour les laïcs comme association privée de fidèles de caractère international.

ACTUALITE : SOUTENIR LE PROJET RESPLANDOR

La Flatière – Retraites Spirituelles
Foyer de Charité – 943, route de la Flatière – 74310 Les Houches – France